Les causes de la perte de cheveux

Lorsque nous perdons nos cheveux, nous ne savons pas toujours quelle pourrait être la cause la plus exacte du désagrément sauf si l’on est soumis à un traitement médicamenteux qui mentionne l’alopécie comme un effet secondaire. Les facteurs de la perte des cheveux sont assez nombreux, allant des facteurs externes aux facteurs internes.

Il faut noter que pour pouvoir remédier correctement à une alopécie, il est nécessaire d’en connaître la cause afin de pouvoir traiter le mal à sa racine. Donc, si vous êtes atteint d’une alopécie non diagnostiquée, les quelques lignes qui suivent pourraient vous aider à en savoir plus sur les causes probables de votre perte de cheveux.

 

Les facteurs externes

Les causes de la perte de cheveuxLes premières causes de la chute de cheveux qui nous allons voir sont celles liées à l’environnement auquel nous sommes exposés. Ces facteurs externes qui favorisent la perte des cheveux sont assez nombreux, mais nous pouvons citer entre autres :

  • Le manque de soleil
  • Les traitements médicamenteux
  • Le tabagisme
  • L’exposition fréquente à un son diffusé à plus de 85 décibels
  • L’intolérance à un composant chimique cosmétique
  • Le brossage intensif des cheveux

Essayons de voir ces facteurs externes de la perte de cheveux un à un.

Le manque de soleil

En été et en printemps, les rayons solaires stimulent les bulbes capillaires et dépendant de notre condition physique et de l‘état de notre cuir chevelu, on peut gagner de 2,5 mm à 1 cm de repousse en un mois. Contrairement, en automne et en hiver, on s’expose moins aux rayons solaires et nos bulbes capillaires peuvent littéralement stopper leur activité, donc on est susceptible de perdre plus de 100 cheveux par jour.

Les traitements médicamenteux

Certains médicaments se trouvent être très agressifs pour les follicules pileux. Parmi les médicaments qui favorisent le plus la perte des cheveux, nous avons : les pilules contraceptives, les médicaments à forte teneur en sodium valproate, les médicaments psychothérapeutiques, l’ibuprofène et les médicaments dédiés à la chimiothérapie. Il faut rappeler que la perte de cheveux liée à la prise de ces médicaments dépend également de la sensibilité des individus sous traitement.

Le tabagisme

cigaretteLe tabac est un facteur externe qui favorise la perte des cheveux ou l’affinement des grains de cheveux chez un sujet concerné. La raison en est que, le tabac favorise la production de la cytokine inflammatoire dans notre organisme.

Ce composant chimique agresse les bulbes capillaires et entraine la perte des cheveux, la difficulté de la repousse et de la pousse, mais aussi l’affinement et la fragilisation des grains de cheveux.

L’exposition fréquente à un son diffusé à plus de 85 décibels

Les chercheurs ont trouvé que plus on s’expose à un son de 85 décibels plus on est exposé aux risques de la perte de cheveux. La raison en est que, diffusé à ce volume, le son est considéré telle une nuisance sonore par la partie du cerveau qui favorise la pousse et la repousse des cheveux. Donc, pour éviter ce désagrément, vous êtes convié à ne jamais exposer vos oreilles à un son trop élevé notamment lorsque vous portez des écouteurs.

L’intolérance à un composant chimique cosmétique

Oui, certains composants chimiques retrouvés dans les produits cosmétiques tels que shampoing, teinture, sérum capillaire, etc. peuvent favoriser la perte des cheveux. Ces composants chimiques nous font perdre nos cheveux en tuant nos bulbes capillaires, en irritant notre cuir chevelu ou en obstruant les pores par lesquels sortent nos tiges capillaires. Parmi les plus agressifs nous pouvons citer : l’ammoniaque, la silicone, l’alcool et ses dérivés, la cortisone, le parabène et le pétrole et ses dérivés.

Le brossage intensif des cheveux

Cette cause externe de la perte des cheveux se révèle comme une logique dans la catégorie des facteurs externes. En effet, si vous vous coiffez plus de deux fois par jour vous fragilisez à la fois vos racines et vos longueurs à force de les soumettre aux tiraillements. De ce fait, vos cheveux tombent deux fois plus que la normale et vous faites face à un problème d’alopécie qui ne se règlera qu’avec une réduction de vos coups de peigne quotidiens !

 

Les facteurs internes

Causes perte de cheveuxLes facteurs internes de la perte des cheveux sont tout aussi nombreux que les facteurs externes. Face à ces facteurs internes des la perte des cheveux, il convient de consulter un médecin quant aux traitements appropriés pour ne pas affecter l’équilibre déjà fragilisé du métabolisme. Parmi ces causes internes de la perte des cheveux, nous pouvons citer :

  • Les problèmes hormonaux
  • Les carences alimentaires
  • La pelade
  • L’hérédité

Voyons en détail ces facteurs internes de la perte de cheveux.

Les problèmes hormonaux

Les problèmes hormonaux regroupent diverses causes de la perte des cheveux. En effet, la plupart des causes de la perte de cheveux liées à des faits internes tournent autour des problèmes hormonaux. Que ce soit pour les hommes comme pour les femmes, un déséquilibre hormonal entraîne souvent ce que l’on appelle alopécie androgénique ou perte des cheveux causée par les hormones masculines.

Déséquilibre des hormones par la déficience de la thyroïde

L’hypothyroïdie est provoquée par une mauvaise stimulation de l’hormone thyroïdienne ; quand ce problème surgit, le corps n’arrive pas à éliminer correctement les graisses excédentaires. Par conséquent, les follicules de nos cheveux sont affectés par les mauvais acides gras et nos cheveux tombent plus facilement tout en ayant des difficultés à pousser ou à repousser.

Déséquilibre des hormones lié à la ménopause

À l’arrivée de la ménopause, le taux de production d’œstrogène est grandement diminué chez les femmes. Par conséquent, les hormones androgènes prennent du terrain, circulent librement dans le sang et atteignent le cuir chevelu. Ces hormones androgènes ne sont pas favorables à la pousse et à la repousse des cheveux. Ils provoquent même une fragilisation des racines capillaires.

Déséquilibre des hormones lié à l’atteinte des ovaires

Les femmes souffrant de polykistie ovarienne comme les femmes qui ont subi une ovariectomie font toujours face à un problème de pertes de cheveux, car elles produisent moins d’œstrogènes et donnent du terrain aux hormones androgènes. Les femmes qui prennent des pilules contraceptives connaissent le même problème hormonal responsable de la perte des cheveux.

Déséquilibre des hormones lié au stress

le stresseLe stress est aussi un facteur des troubles hormonaux qui sont à l’origine des pertes de cheveux que ce soit pour les hommes que pour les femmes. Lorsqu’un individu est soumis au stress, ses glandes surrénales produisent un taux conséquent d’androgène.

Comme nous avons vu ci-haut, les hormones androgènes provoquent l’arrêt ou le ralentissement de la pousse des cheveux tout en favorisant leur chute, car ils affectent le cuir chevelu et donc les bulbes capillaires.

Les carences alimentaires

Les hommes comme les femmes peuvent avoir une carence en vitamine E, en fer ou en zinc. Ces trois éléments sont essentiels pour la pousse, la repousse et la solidification des cheveux. La vitamine E est nécessaire pour la pousse des cheveux, le fer est essentiel dans le transport de l’oxygène dans le sang pour permettre une meilleure distribution des éléments dans tous les organes et le zinc est l’élément qui favorise la formation des collagènes et de la kératine des cheveux. De ce fait, le manque de l’un de ces éléments peut conduire à la perte des cheveux massive, graduelle ou temporaire.

La pelade

La pelade n’est pas encore bien définie par les médecins, mais sa source se trouverait être les radicaux libres secrétés par l’oxydation de certaines hormones de notre corps. C’est une maladie auto-immune qui neutralise les follicules pileux et qui provoque une perte de cheveux par plaques bien définies. La pelade peut alors arriver aux femmes comme aux hommes. Il est conseillé de faire une cure de compléments alimentaires antioxydants, naturels de préférence, pour venir à bout de cette maladie du cuir chevelu et pour arrêter la perte des cheveux.

L’hérédité

La perte de cheveux héréditaire également appelée alopécie androgénétique est caractérisée par une perte graduelle de la masse capillaire qui commence par le lobe frontal pour les hommes et par le sommet du crâne pour les hommes. Il s’agit plus précisément d’un métabolisme qui a hérité d’un taux élevé d’hormones masculines des deux parents. Cette alopécie héréditaire est notamment constatée chez les enfants ayant une mère qui a subi des troubles hormonaux. L’alopécie androgénétique se remédie généralement par la greffe de cheveux.

 

D’après ce que nous avons pu voir tout au long de cet article, la perte des cheveux peut être causée par notre monde extérieur comme par l’équilibre de notre métabolisme. Que l’on soit une femme ou un homme, nous pouvons tous faire face aux maladies du cuir chevelu comme aux attaques de substances internes ou externes des bulbes capillaires, à un moment ou un autre. La meilleure façon de venir bout de ces pertes de cheveux est de démarrer un traitement efficace. Si vous êtes sujet au stresse ou à des problèmes hormonales, il faudra consulter un médecin ou un dermatologue.