Alopécie : quelles sont les causes ?

By | février 17, 2016

Nous tenons tous à nos cheveux, c’est un fait. En effet, non seulement les cheveux contribuent à la beauté, au bien-être et à une bonne estime de soi. Pourtant, personne n’est à l’abri de l’alopécie. L’alopécie est le mot qui désigne l’accélération de la chute des cheveux ou même celle des poils. Cette perte de cheveux peut subvenir lors du coiffage, d’un simple toucher de la zone capillaire ou lavage des cheveux. Quoi qu’il en soit, le crâne se dégarnit petit à petit et le bien-être se trouve touché.

Afin que vous en sachiez plus sur cette chute de cheveux inhabituelle et mieux réagir face à elle, il est important que vous compreniez les causes de ce mal.

 

Quand parle-t-on d’alopécie ?

quand parle on d alopécie

Avant de vous en dire plus sur les causes de l’alopécie, vous devez savoir quand parle-t-on d’alopécie afin de rester calme face à la chute de vos cheveux. Sachez donc que normalement, nous perdons entre 40 et 100 cheveux par jour. Au-delà de ce nombre, il faudra s’inquiéter.

En effet, on commencer à parler d’alopécie lorsque le nombre de cheveux qui tombent à chaque fois que vous vous toucher les cheveux est considérable. De même, on peut commencer à parler d’alopécie lorsqu’une partie de la tête ou certaines parties mêmes se dégarnissent progressivement ou brusquement.

Les hommes et les femmes sont tous touchés par l’alopécie à un moment donné dans leur vie. C’est un phénomène tout à fait normal plus ou moins grave, selon les causes et les personnes qui le subissent…

Les différents types d’alopécie

Il existe différents types d’alopécie, car il existe plusieurs causes à cette maladie. Cependant, nous allons tenter de vous détailler ces causes afin que vous puissiez être fixé et mieux agir par la suite.

L’alopécie aerata ou pelade

Cette forme d’alopécie est également connue sous le nom d’alopécie areata ou pelade. Elle est la conséquence directe d’une maladie auto-immune déclenchée essentiellement par le stress et elle s’attaque à l’ensemble des follicules pileux. Il est vrai qu’on peut traiter cette forme d’alopécie, mais les personnes qui en sont atteintes ne seront jamais à l’abri de la récidive. Ce qu’il faut retenir quant à l’alopécie congénitale, c’est qu’elle peut toucher la totalité du corps.

L’alopécie androgénétique héréditaire

L’alopécie androgénétique héréditaire touche les hommes le plus souvent bien que les femmes puissent aussi en être touchées. Il s’agit de la calvitie et elle héréditaire. Cette forme d’alopécie a la particularité d’être délimitée et son évolution peut être ralentie. Pour avoir une chevelure lorsqu’on est atteint de ce mal, une greffe de follicules pileux est nécessaire. Cette forme d’alopécie peut survenir à partir de la vingtaine et elle touche environ 70 % des hommes.

L’alopécie aiguë ou effluvium télogène

Cette forme particulière d’alopécie survient à la suite d’un accouchement, d’une opération chirurgicale lourde ou non, d’une chimiothérapie, d’un stress intense, de la radiothérapie, de troubles hormonaux, de la prise de médicaments, du manque de soleil, d’une carence alimentaire ou de l’arrêt brusque de la prise de médicaments. Dans ce cas-ci, il est important de revoir l’hygiène de vie afin de stopper la chute de cheveux. Pour traiter cette forme d’alopécie, il est conseillé d’aller voir le dermatologue.

L’alopécie localisée

L’alopécie localisée est généralement provoquée par l’eczéma, le psoriasis, les champignons divers ou les parasites comme la teigne ou le lichen. Dans ce cas-ci, il faut se rendre chez un médecin pour recevoir un traitement adéquat et le plus vite possibles pour ne pas aggraver les choses. Elle se présente sous la forme de pelade et c’est pour cette raison qu’on la confond avec l’alopécie aerata. Notez qu’elle peut atteindre toute la zone de la tête ou seulement certaines zones, d’où son nom.

Les autres causes connues

Outre les causes dernièrement citées, il y a également l’alopécie congénitale et elle est assez rare. En effet, les cheveux des personnes atteintes de cette forme d’alopécie n’ont pas de racines et ils ne repoussent donc pas. En outre, les shampoings agressifs, les brosses dures, le tabagisme, l’alcoolisme et le manque de sommeil peuvent également provoquer une alopécie. Dans tous les cas, à la moindre chute de cheveux anormale, rendez-vous rapidement chez le médecin.

Comment agir face à une alopécie et comment la prévenir ?

causes alopécie

Si vous souffrez actuellement d’alopécie, si vous perdez anormalement vos cheveux et que cela commence à vous gêner, le premier réflexe que vous devez avoir c’est de vous rendre chez le médecin. Il sera en mesure de vous dévoiler les causes de votre perte anormale de cheveux et il se peut même que l’alopécie soit un symptôme d’une maladie plus grave.

Dans le cas où vous désirez prévenir l’alopécie, il vous faudra avoir une bonne hygiène de vie tout d’abord et ensuite, vous devrez avoir une bonne hygiène capillaire. Adoptez donc une alimentation équilibrée, faites du sport, hydratez-vous et travaillez la qualité de votre sommeil. En outre, préférez les produits capillaires doux et bio et prenez soin de vos cheveux naturellement si possible.

 

Maintenant, vous savez que la perte de cheveux est normale, mais face à une perte excessive de cheveux, vous devrez vous poser des questions. On ne le dira jamais assez, consultez un médecin pour déterminer les causes et pour réagir au mieux face à une chute anormale de cheveux. Quoi qu’il en soit, ne négligez jamais une perte de cheveux anormale, non seulement il peut s’agir d’alopécie, mais en plus cela pourrait être un symptôme d’une maladie plus grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *